Programm 2014

 FONDERIE LIMONE MONCALIERI GRANDE SALLE
9 septembre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
coproduction (Belgique) – 21h00 | DURÉE 90’
TAUBERBACH
création et direction Alain Platel / créé et interprété par Bérengère Bodin, Elie Tass, Elsie de Brauw, Lisi Estaras, Romeu Runa, Ross McCormackdramaturgie Koen Tachelet, Hildegard De Vuyst  / direction musicale, paysage sonore, musique additionnelle Steven Prengels / Münchner Kammerspiele, les ballets C de la B en coproduction avec NTGent, Théâtre National de Chaillot (Paris), Opéra de Lille, KVS (Bruxelles), Torinodanza festival, La Bâtie – Festival de Genève spectacle inséré dans MITO SettembreMusica
Cosmopolite, novatrice, esthétiquement moderne: les ballets C de la B, l’étonnante créature d’Alain Platel, va inaugurer et conclure Torinodanza festival 2014. Ainsi tauberbach est-elle la nouvelle et bouleversante étape de la recherche choreutique d’Alain Platel, plus proche de la prose que de la dance, un témoignage de l’engagement étique de la compagnie dans son travail: un spectacle dur
mais nécessaire, aujourd’hui plus que jamais. Sur scène l’excellente actrice Elsie de Brauw, qui nous introduit au monde du marginal, du peuple des poubelles qui assure sa survie, en se nourrissant des rebuts de la société.
Et ce sont bien entendu les extraordinaires danseurs de Platel, qui dansent sur les notes de Tauber Bach d’Artur Zmijewski (Bach chanté par des sourds) et sur les airs de Mozart.

TEATRO CARIGNANO
13 septembre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
(Espagne / France) – 21h00 | DURÉE 30’
INCONTRI
de et avec Carolyn Carlson, Eva Yerbabuena et Paco Jarana (guitare), José Valencia (chant) / Théâtre National de Chaillot en coproduction avec Carolyn Carlson Company – CCN de Roubaix

suivi de
(Espagne) | DURÉE 30’
AY!
chorégraphie et direction artistique Eva Yerbabuenaavec Eva Yerbabuena et Paco Jarana (guitare), Enrique El Extremeño (chant), José Valencia (chant), Jeromo Segura (chant), Vladimir Dimitrenco (violon), Antonio Coronel (percussions) Eva Yerbabuena Ballet Flamenco / spectacles insérés dans MITO SettembreMusica
Une soirée exclusive pour le public de la danse: Carolyn Carlson a accepté de se confronter avec Eva Yerbabuena, en rentrant dans le ring gestuel et musical dessiné par cette extraordinaire interprète de flamenco. Aux mouvements anciens et envoûtants d’Eva correspond la gestuelle brusque et incroyablement intense et charismatique de Carolyn. Le sens du flamenco se retrouve entièrement dans l’extrême concentration du geste, quasiment une stylisation de la sensualité, tandis que le théâtre de Carlson est un théâtre de danse puissant et évocateur, bien que minimal la plupart du temps. Pour une fois le thème n’est pas la chorégraphie, mais la forme interprétative, qui donne une consistance différente et éblouissante au mouvement des mains des deux artistes, ou au simple fait de marcher en suivant des lignes géométriques. Incontri a été créé et représenté une seule fois à Paris, et arrive à Turin associé à un solo d’Eva Yerbabuena, Ay!. Il apparaît clairement, sans doute pour la première fois, que le flamenco, avec sa ritualité et ses codes anciens, est un langage ouvert au contemporain.

FONDERIE LIMONE MONCALIERI GRANDE SALLE
17 – 18 – 19 – 20 septembre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
(France) – 21h00 | DURÉE 75’
GOLGOTA
création, décors et mise en scène Bartabas chorégraphie et interprétation Andrés Marín et Bartabas Théâtre Équestre Zingaro / spectacle inséré dans MITO SettembreMusica
Bartabas – metteur en scène, scénographe, maître d’équitation – est l’auteur d’un univers créatif extraordinaire, qui conjugue l’art équestre avec la musique, la danse et le théâtre, dans une forme originelle et unique au monde: le théâtre équestre. Après l’énorme succès de Le centaure et l’animal, avec le danseur de butô Ko Murobushi (Torinodanza 2011), Bartabas accueille cette année Andrés Marín, danseur de flamenco, dans un spectacle qui marie avec grande précision les mouvements de la danse équestre aux gestes du flamenco. Golgota est un chemin de Croix moderne où le chevalier invite le danseur à entrer dans son monde.
Mort, nature, pouvoir et beauté: les chevaux et les hommes sont unis dans un rite chamanique évocateur des rites de la Passion.

TEATRO CARIGNANO
22 – 23 septembre 2014 | (Australie) – 21h00 | DURÉE 75’
CIRCA
créé par Yaron Lifschitz et Circa Ensemble direction Yaron Lifschitz Circa
Circa signifie cirque contemporain, un souffle touchant de poésie athlétique gage de la réputation internationale de cette compagnie australienne, qui depuis 2006 a amené ses créations audacieuses dans les cinq continents. Et CIRCA est le titre de leur “best of”, une œuvre pour sept interprètes issue des plus beaux spectacles du répertoire de la compagnie : quatre-vingt minutes d’énergie pure, avec des scènes d’un rythme très rapide qui mélangent les numéros aériens, l’acrobatie au sol, la jonglerie. Tout cela dans le style caractéristique de la compagnie, qui unit la beauté poétique des corps à une extraordinaire habileté dans l’art du cirque et un usage savant et fascinant des sons, lumières et projections.

TEATRO CARIGNANO
27 – 28 septembre 2014 | (Israël) – 21h00 | DURÉE 75’
AIDE MEMOIRE
chorégraphie, décors et lumières Rami Be’er / Kibbutz Contemporary Dance Company / spectacle programmé avec le soutien de l’Ambassade d’Israël en Italie en collaboration avec Torino Spiritualità
Pour la première fois à Torinodanza la Kibbutz Contemporary Dance Company, ensemble reconnu au niveau international, avec un spectacle hypnotique qui évoque un moment parmi les plus dramatiques de l’histoire du peuple israélien: la Shoah. Aide Mémoire est un avertissement contre les horreurs et les erreurs du passé, une tentative de raconter
l’impact de la mémoire de l’Holocauste dans notre quotidien : les danseurs sur scène sollicitent le souvenir, et à travers la poésie de la danse composent un voyage dans les émotions, de la souffrance à l’amour, au sexe. Entre évocation et colère, émotion et poésie, le chorégraphe israélien Rami Be’er modèle la danse comme un terrain d’action, où exprimer les émotions et
éveiller la conscience des spectateurs.

TEATRO CARIGNANO
30 septembre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE | (France) – 21h00
CREAZIONE 2014 (Titre à définir)
création Maguy MarinCompagnie Maguy Marin
Quand on connaît Maguy Marin on apprécie la cohérence de sa danse politique dans le sens le plus large du mot : un cri de douleur puissant et déchirant pour un monde malade, où la colère se cache sous son humour expressionniste et grotesque. Dans cette nouvelle création la grande chorégraphe témoigne encore une fois de l’urgence du changement, de l’exigence de prendre en main son destin, en bâtissant l’avenir de manière consciente, en se révoltant aux choix politiques qui écrasent l’individu et ses valeurs, car la société et l’art sont porteurs du dévoilement de la vérité et d’un renouveau nécessaire.

FONDERIE LIMONE MONCALIERI GRANDE SALLE
2 octobre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
(France) – 21h00 | DURÉE 65’
NOCTURNES
création et réalisation Maguy Marin et Denis Mariotte / Compagnie Maguy Marin
Depuis quelques années Torinodanza met en scène Maguy Marin, une chorégraphe parmi les plus importantes de notre époque, une artiste qui a épousé un style originel, connue par notre public grâce à deux chefs-d’œuvre, May B et Salves. Nocturnes est une longue suite de sketchs, délicats et ironiques. Dans une scène essentielle, nous assistons à des rencontres surréelles, des gestes apparemment inexplicables, des apparitions et disparitions de personnages mystérieux. Et le monde qui se révèle est véritablement surprenant : la banalité apparente de l’ordinaire, le ridicule de certaines situations, le rythme syncopé des gestes semblent soumis au même danger imminent, souligné par des sons mystérieux et hypnotiques, qui émergent de l’obscurité

FONDERIE LIMONE MONCALIERI GRANDE SALLE
7 – 8 octobre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
(France) – 21h00 | DURÉE 60’
PLEXUS
Une création d’Aurélien Bory pour Kaori Ito
avec Kaori Ito / création, décors et direction Aurélien Bory chorégraphie Kaori Ito / Compagnie 111 – Aurélien Bory
Le thème de la beauté, esthétique, qui peut couper le souffle et surprendre, est très cher à Torinodanza: Plexus est presqu’une fulguration esthétique, un espace visionnaire où une ravissante danseuse se déplace sans danser véritablement. Le spectacle représente la rencontre de deux artistes très connus par le public de Torinodanza. Aurélien Bory, chorégraphe, en 2013 a présenté son Plan B, un chef-d’œuvre de l’histoire récente du cirque contemporain. Kaori Ito est une des danseuses symbole d’Alain Platel, la japonaise qu’il est difficile de ne pas avoir remarquée dans différents spectacles des ballets C de la B. Ils se sont rencontrés pour un spectacle qui ne pouvait qu’être absolument originel, et qui arrive à Turin après une tournée triomphale en Europe.

FONDERIE LIMONE MONCALIERI GRANDE SALLE
10 – 11 – 12 octobre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
coproduction (Belgique) – 21h00
COUP FATAL
conception et idée Serge Kakudji et Paul Kerstens / musiciens Rodriguez Vangama, Costa Pinto, Angou Ingutu, Bouton Kalanda, Erick Ngoya, Silva Makengo, Tister Ikomo, Deb’s Bukaka, Cédrick Buya, Jean-Marie Matoko, 36 Seke, Russell Tshiebua, Bule Mpanya / direction artistique Alain Platel / direction musicale Fabrizio Cassol et Rodriguez Vangama / KVS & les ballets C de la B en coproduction avec Théâtre National de Chaillot  (Paris), Holland Festival (Amsterdam), Festival d’Avignon, Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen), Torinodanza festival, Opéra de Lille, Wiener Festwochen
Coup Fatal est l’incroyable projet qui avec les ballets C de la B conclut Torinodanza festival. Une expérience curieuse et originelle, transversale à tous les langages et à toutes les cultures. Autour de la voix du contreténor Kakudji se construit un nouvel univers moderne, un ensemble exubérant et organique de baroque, de musique populaire congolaise, rock, jazz. Et surtout avec une vraie orchestre, qui prendra sa forme scénique grâce à l’intervention de Platel et des ballets C de la B, et à la collaboration d’un autre artiste congolais, Freddy Tsimba.

FONDERIE LIMONE
17 – 18 octobre 2014 | PREMIÈRE ITALIENNE
21h00 | DURÉE 60’
RHINOCEROS IN LOVE

de Liao Yimeichoix des artistes en cours de définition / mise en scène Meng Jinghui / National Theatre Company of China
L’amour a été souvent comparé à plein de choses mais certainement pas à un rhinocéros. Ce spectacle, qui a débuté en 1999, a été remis en scène plusieurs fois, en valorisant dans chaque édition un aspect artistique différent : celle-ci, qui sera représentée à Avignon en 2014, sera axée sur une recherche inédite autour du mouvement. Le texte de Liao Yimei raconte l’histoire de Malu, le gardien d’un rhinocéros resté seul après la mort de sa copine. L’homme a un lien particulier avec son ami/copain rhinocéros, une superposition au niveau physique et émotif, y compris de certains traits physiques, tels que la myopie et l’olfaction extrêmement sensible.
L’amour pour la belle Mingming déclenche chez lui une colère semblable à la charge de l’animal qu’il surveille avec tant de précaution… Interprété en Mandarin et représenté pour la première fois en
1999, Rhinoceros in Love est aujourd’hui un classique du théâtre chinois moderne. Le metteur en scène Meng Jinghui est une figure parmi les plus influentes du théâtre chinois des vingt dernières années, grâce à des œuvres originelles comme Rhinoceros in Love, ainsi qu’à des mises en scène de succès des textes européens de Beckett, Fo et Ionesco